La compagnie (Mic)zzaj

Prononcez « mixage »…
Musique Improvisée Créative, Mixée Inventive Contemporaine…
Empreinte, emprunte de jazz (zzaj).

 

Née en 2002 sous l’impulsion du compositeur et contrebassiste Pierre Badaroux, (Mic)zzaj s’inscrit dans un croisement des langages et des formes artistiques, dont l’énergie initiale est impulsée par la musique et le sonore. La démarche interroge la relation entre le texte, parfois l’image, et la musique, dans un lien de sens, d’expressivité et d’émotion. Narratifs, poétiques, documentaires, les projets mixent musique vivante, électroacoustique et paysages sonores, et s’intéressent aux dispositifs de diffusion et aux espaces de réception/perception, proposant une attention à « l’écoute » plutôt qu’au « regard ».

Après une série de ciné-concerts, du quartet au solo, la compagnie s’est fait connaître avec ses concerts narratifs sous casques, dans lesquels le récit, dit au micro, la musique et les sons, joués en direct, composent une dramaturgie vivante, une forme de cinéma pour l’oreille.

L'HISTOIRE DE CLARA (2010), d’après le roman de Vincent Cuvellier, est celle d’une petite fille, pendant la Seconde Guerre Mondiale, sauvée grâce à dix « justes ». DANBE (2012), d’après le récit d’Aya Cissoko et Marie Desplechin, retrace entre autobiographie et documentaire, le parcours de la championne de boxe Aya Cissoko. Ces deux spectacles ont donné lieu à plus de 350 représentations à travers la France dans des lieux et des territoires très divers.

En 2014, (Mic)zzaj s’empare de « Saison Brune » de Philippe Squarzoni, un essai graphique qui mêle témoignages, expertises et réflexions personnelles, sur les questions du réchauffement climatique, pour créer CLIMA(X), un concert documentaire.

En 2017, JE SUIS LA BETE (2017), concert narratif en immersion, adapté du roman d’Anne Sibran, comme une forme de conte, plonge les spectateurs au cœur d’une forêt profonde et mystérieuse, sur les pas d’un enfant sauvage.

La compagnie développe actuellement un spectacle presque exclusivement musical et sonore, sous casques, LONGTEMPS J'AI DORMI DANS L'OREILLE DE MA MERE, qui propose de s’immerger dans des géographies sonores, intimes et imaginaires, lieux d’écoute du monde.

Implantée en Savoie, (Mic)zzaj a été, de 2015 à 2017, en résidence au Dôme Théâtre – Scène conventionnée d’Albertville dans le cadre des dispositifs compositeur associé (DGCA / Sacem), Territoire Prioritaire (DRAC) et PACTES (Savoie).

Elle propose de nombreuses actions pédagogiques innovantes qui permettent de sensibiliser des publics variés aux musiques électroacoustiques, improvisées, vivantes et à l’art radiophonique.

Les spectacles de la compagnie ont entre autres été accueillis par les scènes nationales de Dunkerque, Mâcon, Cavaillon, Cergy, Loos-en-Gohelle, La Roche-sur-Yon, Chambéry, Cherbourg, les Centres Dramatiques Nationaux de Lille-Tourcoing, Colmar, Lyon et Marseille, l'Opéra-Théâtre de Saint-Etienne, la Maison des Métallos à Paris, le GRAME à Lyon, les Festivals d'Ile-de-France, Extension (La Muse en Circuit), Les Détours de Babel, MOMIX, Villeneuve en Scène, le Musée du Quai Branly, la Cité Nationale de l'Histoire de l'Immigration, le Musée d'Art et d'Histoire du Judaïsme, le MuCEM...

La compagnie (Mic)zzaj est conventionnée par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes et le Conseil Départemental de Savoie, soutenue au fonctionnement par la Région Auvergne-Rhône-Alpes.